Dois-je suivre le temps passé sur chaque affaire ?

A moins de facturer à l’heure passée (dans ce cas-là, la question est bien sûr un grand oui ! ), vous vous demandez peut-être si vous devez mesurer le temps que vous passez sur chaque affaire. Une telle habitude à trois avantages pour ceux qui facturent au forfait :

  • Elle permet de savoir quelles affaires sont plus profitables que les autres (et donc de se spécialiser sur ces affaires) ;
  • Elle permet de valider que la technique de chiffrage (pour faire les devis) est bonne ;
  • Elle permet d’avoir un discours qualitatif face à un client trop demandant pour lui prouver qu’on a déjà suffisamment de temps sur son affaire.

Attention néanmoins à ne pas se perdre dans la mesure. Il y a deux règles à respecter :

  • La mesure doit permettre de prendre une décision (dois-je revoir mon pricing ? Dois-je me spécialiser sur tel ou tel marché ? ) si votre mesure ne vous permet pas de prise de décision, arrêtez-la, elle ne sert à rien;
  • La mesure doit vous faire gagner de l’argent. S’il faut 1h toutes les semaines à vos équipes pour remplir votre outil de mesure pour espérer gagner 10 euros par mois, arrêtez tout de suite !

Si mesurer n’est pas votre tasse de thé, plutôt que de mesurer tous vos projets, essayez la technique A/B. Prenez deux projets qui se ressemblent par un aspect mais différents par un autre (par ex. : même client et même tâche, mais deux salariés différents ; ou deux missions similaires chez deux types de clients différents) et comparez. En fonction des résultats, vous pourrez prendre des décisions intelligentes, tout en limitant le temps que vous prenez à mesurer.